Skip to content

Un mot de Nivatha Balendra

janvier 2, 2020 By: Nivatha Balendra

This post is also available in: English (Anglais)

Le trimestre dernier avait quelque chose de spécial en ce sens que le 29 octobre, cela a fait un an que mon entreprise, Dispersa, a été lancée. C’est une véritable leçon d’humilité de voir comment une idée s’est transformée en réalité concrète en seulement douze mois. Tout a débuté par une vision : développer, à partir de ma recherche en microbiologie environnementale, un produit qui pourrait contribuer à un avenir durable. J’ai fondé Dispersa après avoir été choisie comme finaliste au Défi des femmes en techs propres et depuis, je vis une incroyable aventure.

En faisant un retour sur l’année qui vient de s’écouler, je me dis que cela a été une période enrichissante pour ma croissance personnelle en tant qu’entrepreneure : j’ai acquis de nouvelles compétences – ce que je continue à faire d’ailleurs –, j’ai développé ma connaissance du monde des affaires et, plus important encore, j’ai fait grandir la famille Dispersa, qui englobe aujourd’hui deux nouveaux membres d’équipe, envers lesquels je suis reconnaissante pour avoir la chance de partager cette aventure. Je suis également reconnaissante d’avoir une formidable équipe de conseillers qui sont à mes côtés depuis le premier jour et qui continuent à nous appuyer dans notre processus de croissance.

Au cours du prochain trimestre, nous ferons avancer le développement de notre prototype pour nous préparer aux essais pilotes. De nombreux jalons stimulants se présentent à l’horizon pour nous, par exemple amorcer notre collaboration avec CanmetÉNERGIE et finaliser notre test de validation en collaboration avec une entreprise nord-américaine de produits de nettoyage. Nous avons également été sélectionnés pour participer à la cohorte d’initiation pilote d’Ecofuel, par l’entremise de laquelle j’assiste actuellement à des séances sur les technologies propres pour faire avancer notre entreprise en démarrage. De plus, Dispersa a été sélectionnée comme finaliste pour représenter le Canada au plus grand concours mondial de technologies propres, ClimateLaunchpad, à Amsterdam.

Parfois, il faut que je laisse toute cette effervescence décanter un peu pour réaliser que tout ça est vrai : une simple aventure qui a commencé par un projet que j’ai présenté lors d’une foire des sciences à 17 ans et qui est devenu réalité. Par ailleurs, le fait que j’aie vécu une période tumultueuse après avoir reçu un diagnostic de cancer à 20 ans m’a fait réaliser la nature précieuse du temps et prendre conscience de ce que je voulais vraiment accomplir dans la vie. Je m’en sors actuellement bien puisque je suis en rémission, alors je me suis fait la promesse de travailler à transformer cette idée en solution concrète qui aiderait réellement la société. Alors que mon équipe et moi coupions des morceaux de gâteau au Centre Québécois d’Innovation en Biotechnologie, où se situent notre laboratoire et notre bureau, je ressentais une immense gratitude et j’étais fière des progrès que nous avons accomplis au cours de la dernière année. Je peux affirmer en toute confiance que je vis mon rêve chaque jour de ma vie d’avoir la chance de travailler avec une équipe incroyable afin de concrétiser ce qui n’est plus juste ma vision, mais notre vision.

Nous voulons que la technologie de Dispersa se concrétise, qu’elle contribue à un monde plus écologique. Et je suis impatiente de voir ce que l’avenir nous réserve!

Categories
Nivatha Balendra